Traitement antibiotique pour l'inflammation des appendices.

L'inflammation des appendices des ovaires et de l'utérus est une maladie courante et dangereuse. Les femmes ne comprennent pas toujours pleinement sa perfidie et ne vont pas chez le médecin par crainte d'une intervention chirurgicale. Dans le même temps, l'inflammation est bien traitée avec des antibiotiques. Dans cet article, nous examinerons les options et les schémas thérapeutiques utilisant cette catégorie de médicaments.

Qu'est-ce que l'inflammation des appendices?

Inflammation des ovaires ou des trompes de Fallope - une maladie rare

L'inflammation des trompes de l'ovaire ou de la trompe de Fallope est une maladie rare. L'inflammation la plus commune des appendices. Dans la terminologie médicale, on parle d'annexite. Peu à peu, deux autres termes ont été utilisés: salpingite (inflammation des trompes) et ovarite (inflammation de la membrane ovarienne). Vous pouvez parfois trouver une combinaison des deux derniers mots - salpingo-oophorite. Les tours sont les organes génitaux situés près de l’utérus et adjacents à celui-ci. Ceux-ci incluent:

  • les ovaires;
  • des paquets;
  • des tuyaux.

L'inflammation peut "venir" dans cette partie du corps de trois manières:

  • ascendant (l'infection du vagin monte dans l'utérus, puis dans les tubes);
  • descendant (l'inflammation de la cavité abdominale va jusqu'aux appendices);
  • hématogène (pénétration de micro-organismes dans la région des appendices par le sang).

La cause de l'inflammation est le plus souvent une infection dans le contexte d'une immunité affaiblie. L'hypothermie n'est qu'un facteur indirect pouvant déclencher un dysfonctionnement du système immunitaire. Aussi causer une inflammation peut:

  1. avortements;
  2. grattage;
  3. allergique au sperme, aux préservatifs lubrifiants ou en latex, aux contraceptifs;
  4. GHA (type de radiographie).

Symptômes d'inflammation

Le premier symptôme qui parle d'inflammation des appendices est une douleur intense dans le bas de l'abdomen. Parmi les signes d'accompagnement, notez:

  • diarrhée, douleur en urinant;
  • haute température;
  • la diarrhée;
  • faiblesse
  • maux de tête et vertiges.

Les symptômes apparaissent plusieurs jours après l'infection. Les signes de salpingoophorite sont très similaires à ceux d'une appendicite aiguë, d'une péritonite, d'une colique rénale ou intestinale. Apprenez aussi sur les symptômes du kyste ovarien.

Si vous n’effectuez pas un traitement en temps voulu, la forme aiguë de l’infection devient chronique. Les symptômes deviennent moins prononcés et se traduisent par des douleurs dans le bas de l'abdomen, provoquées dans le dos, ou des sensations désagréables lorsque vous appuyez sur les côtés de l'utérus. Cette condition est tout à fait tolérable, et les patients peuvent ne pas y prêter attention. Cependant, si une inflammation chronique est commencée ou non réparée, cela conduira à la stérilité.

Traitement antibiotique pour l'inflammation des appendices

Le médecin utilise trois méthodes pour détecter une inflammation des appendices.

Pour détecter une inflammation des appendices, le médecin utilise trois méthodes. C'est:

  1. inspection;
  2. analyse bactériologique de la flore vaginale;
  3. Échographie.

Seul un médecin peut déterminer quels antibiotiques pour l'inflammation des appendices utiliser après avoir confirmé le diagnostic. Les médicaments sont choisis en fonction du type d'agent pathogène et peuvent être ajustés pendant le traitement. Considérez certains des représentants les plus fréquemment prescrits de différents groupes d'antibiotiques.

Groupe tétracycline

Dans un passé récent, le traitement a été principalement effectué avec des antibiotiques du groupe des tétracyclines, mais la plupart des bactéries sont devenues résistantes à ces médicaments. En outre, bon nombre de ces médicaments se caractérisent par une foule d’effets secondaires. Cependant, parmi les médecins spécialistes des tétracyclines, la doxycycline est souvent prescrite pour l'inflammation des appendices. Le mode d'emploi recommande d'utiliser 2 comprimés deux fois par jour.

Dérivés de nitroimidazole

Le métronidazole est un autre médicament antibactérien efficace. Instructions d'utilisation recommande d'utiliser 1 comprimé 3 fois par jour. Il s’agit d’un antibiotique à large spectre; seul un médecin doit donc déterminer la dose finale pour éliminer l’inflammation des appendices.

Groupe macrolide

Ce type d'antibiotique se distingue des tétracyclines par sa lente période de désintégration et sa capacité à s'accumuler dans le corps. En conséquence, la récupération est beaucoup plus rapide. L'azithromycine est un traitement populaire pour traiter les appendices. Instructions pour l'utilisation de ce médicament recommande son utilisation 2 heures avant ou après les repas, 2 comprimés par jour. Un autre antibiotique de ce groupe est Sumamed. Il affecte les bactéries et se prend à 10 mg par livre de poids.

Groupe de céphalosporines (dérivé de champignons)

Un représentant de cette catégorie de céfazoline est administré par voie intraveineuse. La posologie et la durée du traitement dépendent de la gravité du processus inflammatoire. La ceftriaxone est également administrée par voie intraveineuse au cours d'une semaine.

Groupe pénicilline

Amoxiclav et amoxicilline - antibiotiques du groupe des pénicillines. Le médicament est administré sur un comprimé trois fois par jour. Le médicament peut également être administré par voie intraveineuse sous la forme d'une solution de 600 mg du médicament dans 10 ml d'eau.

La gentamicine est un autre médicament antimicrobien efficace. Il est administré par voie intraveineuse. La période de traitement est de 7 à 10 jours.

En règle générale, les antibiotiques pour l'inflammation des appendices sont prescrits en association.

Le schéma suivant est le plus efficace:

  • pénicillines qui affectent la vie dans une flore d’environnement à oxygène (macrolides,
  • céphalosporines, amoxicilline);
  • métronidazole et ses dérivés;
  • antifongique (nystatine).

Thérapie supplémentaire

Les vitamines C, B, E sont recommandées pour renforcer l'immunité.

  • De l'ibuprofène et d'autres AINS peuvent être administrés pour soulager la douleur.
  • Les vitamines C, B, E sont recommandées pour renforcer l'immunité.
  • Si vous êtes allergique à l'action de microbes, Suprastin et d'autres anhistamines sont utilisés.
  • La kinésithérapie (UHF, électrophorèse, irradiation ultraviolette du sang) joue un rôle important.
  • Pour la période de traitement, il est souhaitable d’abandonner la relation intime et d’assurer un maximum
  • paix physique et psychologique.

Si le traitement antibiotique conventionnel ne fonctionne pas, la chirurgie est prescrite. Ne pas amener la maladie à la nécessité de mesures extrêmes. Un traitement opportun chez le médecin et des visites régulières chez le gynécologue constituent la meilleure prévention de l'inflammation des appendices. Et si la maladie est toujours atteinte, les patients disposent de toute une gamme d'antibiotiques efficaces appartenant à différents groupes, dont l'utilisation, selon les schémas thérapeutiques testés, permet souvent de résoudre le problème.

Ajouter un commentaire