Inflammation du nerf sciatique

Des symptômes tels que maux de dos et maux de dos, engourdissement partiel des membres peuvent indiquer une inflammation du nerf sciatique. En médecine, on parle de sciatique. Contrairement à la croyance populaire, cette maladie peut également se produire chez des personnes qui se considèrent en parfaite santé et n’ont jamais rencontré de problèmes similaires.

Le nerf sciatique est l'un des nerfs les plus longs. Il commence dans la région lombaire, traverse le coccyx, la surface postérieure du bassin et les deux extrémités inférieures, et atteint les pieds.

Pour ces raisons, avec l'inflammation, la douleur va se propager non seulement dans la région lombaire, mais tout au long du nerf. En soi, cette maladie n'est pas une forme nosologique distincte, mais est un symptôme de toute pathologie.

Inflammation du nerf sciatique: symptômes

Les symptômes de l'inflammation ne sont pas si difficiles à deviner. En premier lieu, c'est une douleur des reins au bassin. Les caractéristiques de la douleur peuvent être différentes: sourd, picotements, tranchants. Parfois, il y a une combinaison de ces sensations. Parfois, le patient perd la capacité de se déplacer.

Le plus souvent, les symptômes sont exprimés du 1er côté. Un engourdissement peut apparaître dans la région de la cuisse ou des jambes. Il est souvent associé à des accès de douleur. La douleur peut augmenter pendant le mouvement, quand une personne se lève ou s'assied, en train de tousser ou d'éternuer, ainsi que le rire. Comme avec tout type de douleur, avec inflammation du nerf sciatique, elle augmente la nuit et empêche de s'endormir. Si ces symptômes apparaissent, consultez un médecin.

Inflammation du nerf sciatique

Les indicateurs particulièrement inquiétants, dont l'apparition nécessite la consultation rapide d'un médecin, sont les suivants:

  1. Gonflement et rougeur du dos et du bassin;
  2. Augmentation de la température corporelle;
  3. Engourdissement et faiblesse dans les jambes;
  4. Douleur roulante du bassin jusqu'aux membres inférieurs;
  5. Incontinence urinaire;
  6. Douleur vive et intense qui ne va pas disparaître pendant longtemps.

Méthodes de traitement

Comment traiter l'inflammation du nerf sciatique? La question est plutôt compliquée, car dans tous les cas, une approche individuelle est nécessaire lors de l'élaboration d'un plan d'action. Tout dépendra des symptômes d'inflammation et de la gravité de l'état du patient. Mais dans tous les cas, la thérapie complexe comprend plusieurs procédures standard.

Au premier tour, ce mode. Dans la période aiguë, lorsque la réaction douloureuse est la plus intense, il est recommandé de respecter le repos au lit, bien qu'il soit impossible de bouger complètement et que la douleur soit trop aiguë. Le matelas sur lequel vous devez vous coucher doit être dur.

Après l’étude, le médecin vous prescrira un traitement médicamenteux. Il s’agit le plus souvent d’anti-inflammatoires en association avec des relaxants musculaires, des vitamines. C'est un traitement nécessaire et local sous forme de pommades, gels, qui sont conçus pour soulager la douleur.

Inflammation du nerf sciatique

En outre, ils prescrivent souvent des compresses chauffantes, des chauffages variés. L'effet de telles procédures en conjonction avec des médicaments est grandement amélioré. Après la réduction de la réaction aiguë, un massage est prescrit, ce qui aide à réduire la douleur, à améliorer le flux sanguin et lymphatique.

Pas sans thérapie physique. Le programme des professions est sélectionné individuellement. Certains de ces exercices peuvent être recommandés pour une exécution dans les premiers jours du processus aigu - rester au lit. Progressivement, lorsque l'activité motrice commence à reprendre, la charge augmente progressivement. Aussi recommandé de visiter la piscine. L'eau peut réduire la douleur, soulager les spasmes musculaires et considérablement faciliter les mouvements.

Si les méthodes de traitement conservatrices n’aident pas et que les douleurs deviennent presque chroniques, les indications du traitement chirurgical s’ouvrent. De plus, les mêmes indications sont des violations graves des organes pelviens.

Un traitement qualifié, qui a été commencé à l'heure, aidera non seulement à se débarrasser rapidement de l'inflammation, de la douleur et à rétablir l'activité physique, en reprenant le mode de vie habituel, mais également en évitant les rechutes répétées.

Thérapie internationale

La médecine traditionnelle propose également ses propres méthodes de traitement. Le plus souvent, il s'agit d'un type de lotion et de compresses différent. Dans la préparation des médicaments traditionnels, on utilise souvent du miel et tous les produits apicoles. Par exemple, la recette la plus courante est la teinture de miel sur de l'alcool.

Inflammation du nerf sciatique

  • Pour la cuisson, utilisez du miel fondu ou chauffé (1 c. À soupe) et de l'alcool (50 g). La pommade obtenue doit être frottée à l'endroit de la douleur la plus intense et idéalement faire un massage avec cet outil. Utilisez également de la cire d'abeille préchauffée, que vous devez simplement appliquer sur la zone enflammée. Cette procédure est similaire à l'application.
  • Vous pouvez faire des compresses complexes à plusieurs composants. Pour leur préparation nécessite raifort déchiqueté, 1 cuillère à soupe. l miel, pommes de terre crues, pré-râpées. Raifort et pommes de terre doivent être mélangés dans un rapport de 1 pour 1. L'endroit sur lequel vous prévoyez de faire une compresse, vous devez d'abord moudre avec de l'huile de tournesol. Il n'est pas recommandé de conserver le médicament plus d'une heure.
  • Vous pouvez utiliser de l'huile de sapin. Ces compresses brûlent fortement la peau, pour ces raisons, il est nécessaire de surveiller attentivement le temps. La durée d'utilisation maximale ne doit pas dépasser 2 heures.
  • Une plante médicinale telle que l'aloès, connue pour ses propriétés curatives uniques. Vous pouvez l'utiliser pour l'inflammation du nerf sciatique, mais en même temps, la plante doit avoir au moins 3 ans. Pour préparer un mélange thérapeutique, il est nécessaire de broyer la gousse d’aloès et de la mélanger avec du poivron rouge. À propos, c’est cet outil qui suscite les critiques les plus positives. Pour guérir, il suffit de quelques interventions qui peuvent être répétées deux fois par jour - le matin, après le réveil et le soir avant de se coucher.

Prévenir les maladies est toujours plus facile que guérir. Et la prévention doit s’adresser non seulement aux personnes ayant déjà souffert d’une inflammation du nerf sciatique, mais également à celles qui le savent uniquement par rumeurs. L'ensemble des mesures préventives n'est pas compliqué. Et consiste principalement à maintenir le tonus des muscles du dos. Ne pas oublier de renforcer la gymnastique, le contrôle de la posture correcte. Dans ce cas, la probabilité de développer une sciatique est considérablement réduite.

Ajouter un commentaire